Au delà de Carothers!
Je pratique beaucoup la louange intérieure selon Carothers (voir mon dossier). Mais une attitude complémentaire, importante, vient de m’être recommandée par un prêtre: de prier pour ceux à qui j’en veux.

Prier pour eux, les « bénir », c’est souhaiter du bien, c’est voir ce bien venir en eux. C’est qu’il deviennent, dans ma pensée, des êtres remplis de cet amour; des êtres que j’aime parce qu’avec eux je sens désormais l’amour qui rayonne.
Désormais je suis rempli de bonheur quand je pense à eux.

Le prêtre qui m’a proposé cela m’a raconté (rappelé – il l’avait déjà dit lors d’une homélie) que cela avait changé fondamentalement sa relation avec un responsable politique, en Afrique, qui s’opposait à son travail avec des familles. Quand il a finalement rencontré ce responsable, le Seigneur avait transformé son coeur (le coeur de ce prêtre), et la rencontre s’est bien passée: la puissance du Seigneur avait changé la situation.

Alors: « Puissance de la louange »? Oui et non. Carothers demeure important, mais il ne comprend pas cela!! Qui est fondamental !

Bien au-delà de ceux « que je n’aime pas » (catégorie bien plus large que ceux à qui « j’en veux »), j’ai l’impression d’avoir enfin compris ce que cela veut dire de prier pour quelqu’un !!!

Publicités