Beaucoup attendent le retour de Jésus. Mais c’est l’Esprit qui est venu, qui est là, depuis le début du XX° siècle.

Attirés par Jésus, des hommes de son époque se sont mis à le suivre; ou bien c’est Jésus lui-même qui leur a dit « Suis-moi! ».
Aujourd’hui, c’est l’Esprit qui est là. moins connu encore par la plupart des hommes, et des chrétiens, que Jésus ne l’était à son époque.

J’ai commencé vers février dernier ma préparation au « baptême dans l’Esprit », convaincu que Dieu nous y appelle, et j’ai fait ma demande vers avril, devant le groupe de prière. Mais c’est maintenant, depuis quelques petites semaines, quelques jours en fait, que je comprends vraiment ce que cela peut être; ce que cela va être pour moi. Que mon coeur et mon esprit commencent à percevoir cela; que je pense que l’Esprit peut venir vraiment en moi, si je fais le silence; si tout en moi devient réception.

Mais je ne peux pas encore en parler, sauf à travers cette comparaison avec Jésus, qui s’impose à moi. Si j’avais vécu à l’époque de Jésus, j’aurais de temps en temps eu l’occasion de lui parler, d’être près de lui; je me serais demandé ce qu’il pense de moi; ce qu’il veut que je fasse… C’est un peu ainsi que je commence à pressentir ce que peut être la présence de l’Esprit.

Une nouvelle conversion, presque, qui commence; une nouvelle relation à Dieu: à prendre au sérieux, à accepter.

Publicités