Archives mensuelles : janvier 2019

Aujourd’hui à la messe, en regardant les quelques dizaines de charismatiques présents, j’ai imaginé Dieu et quelques saints qui regardent « notre classe », là, dans l’église, et qui connaissent chacun, comme des parents ou des enseignants peuvent connaître les enfants d’une classe: chacun est différent; chacun est aimé comme il est, et en train de grandir.

Publicités

Je re-parcours le livre de Alain Noël « L’ADN du chrétien », livre dont le titre m’a toujours gêné, et qu’en fait je n’ai jamais lu.

Je tombe sur la phrase suivante, page 102:
« L’exercice des charismes met toujours mal à l’aise. Sachez que le jour où vous serez à l’aise avec un charisme, vous pourrez être quasiment sûr qu’il n’est pas en train de s’exercer. Vous aurez pris la place de l’Esprit Saint et c’est votre imagination qui sera à l’oeuvre ».

Pas mal, non?

Puis, après avoir rappelé ce que dit Saint Paul sur la charité (1 Co 13), il ajoute (p.107):
« Si nous ne recevons pas les charismes que nous demandons, c’est que Dieu ne veut pas nous les donner… pour le moment. Ils nous feraient plus de mal que de bien. (..)
« Ce que Dieu a accompli en nous par la puissance de l’Esprit Saint, c’est pour que nous nous mettions en chemin de communion d’amour avec lui et avec nos frères, par le développement des vertus. »

Etc. !